中文  |  English

Commentaires

Les pays africains saluent la relation gagnant-gagnant avec la Chine, selon le président sud-africain

Source: French.xinhuanet.com 2018-09-07

LE CAP, 6 septembre (Xinhua) -- Les pays africains saluent la relation gagnant-gagnant avec la Chine et attachent de l'importance au soutien que leur apporte la Chine, a souligné jeudi le président sud-africain Cyril Ramaphosa.

S'exprimant à son retour de Chine où il a effectué une visite d'Etat et a participé au sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) plus tôt cette semaine, M. Ramaphosa a qualifié le sommet du FSCA d'immense succès et a fait savoir que l'Afrique du Sud était honorée d'avoir coprésidé le sommet avec la Chine.

De nombreux pays africains estiment que la Chine est un partenaire sérieux qui veut les aider à atteindre des niveaux plus élevés d'industrialisation, a poursuivi M. Ramaphosa.

Les pays africains souhaitent exercer leur droit au développement via l'industrialisation, a-t-il souligné, ajoutant que les pays africains et la Chine prennent également conscience du besoin de résoudre le problème du déséquilibre commercial entre eux.

Il a indiqué que l'Afrique du Sud et la Chine ont passé plusieurs accords et signé un certain nombre de protocoles d'accord lors de son séjour à Beijing.

Ces accords ouvrent la voie à la croissance économique, aux opportunités éducatives et à la création d'emplois en Afrique du Sud, a insisté M. Ramaphosa.

Le président sud-africain a appelé les entreprises sud-africaines à travailler en collaboration avec la Chine sur les projets répondant aux objectifs de développement et d'intégration de l'Afrique du Sud et à consolider les intérêts sud-africains sur le continent africain.

M. Ramaphosa a fait également remarquer que l'Afrique du Sud a demandé de l'aide au géant chinois des technologies, Huawei, pour trouver des moyens innovants afin de renforcer la lutte contre le crime en utilisant les technologies modernes.

M. Ramaphosa s'est également rendu à Hangzhou (province de Zhejiang dans le sud-est de la Chine) pour visiter le siège du grand groupe de commerce en ligne Alibaba, où il a rencontré son fondateur, Jack Ma.

Cette visite avait pour but d'aider le secteur des petites entreprises sud-africaines, notamment dans les communautés rurales, a expliqué M. Ramaphosa.

Alibaba est en effet dans sa dernière phase de création d'opportunités pour les Sud-Africains, notamment les jeunes, afin d'aider l'Afrique du Sud à tirer profit de la quatrième révolution industrielle, selon M. Ramaphosa.

Appendix:

Tous droits réservés par le Ministère des Affaires Étrangères de la République populaire de Chine