中文  |  English

Commentaires

L'Afrique devrait suivre une stratégie commune pour ses interactions avec la Chine, selon un groupe de réflexion zambien

Source: XINHUA 2018-09-06

LUSAKA, 5 septembre (Xinhua) -- L'Afrique devrait être plus unie et poursuivre une stratégie commune pour améliorer ses échanges avec la Chine suite à la conclusion du sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), qui a mis en place des plans d'action et une déclaration sur l'avenir des relations sino-africaines, a indiqué mercredi un groupe de réflexion zambien.

La Chine et l'Afrique ont organisé lundi et mardi à Beijing le sommet 2018 du FCSA, qui a abouti au lancement de huit initiatives majeures pour planifier leur coopération sur les trois prochaines années avec un engament de soutien au continent africain de 60 milliards de dollars.

Parmi ces initiatives figurent la promotion de l'industrie, la connectivité des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement écologique, la construction de capacités, la santé, les échanges entre les peuples, la préservation de la paix et de la sécurité.

La directrice exécutive du Centre d'observation des politiques et de recherche (Policy Monitoring and Research Center), Bernadette Deka, a indiqué que la décision prise à ce sommet de relier l'initiative "la Ceinture et la Route", l'Agenda 2030 pour le développement durable établi par les Nations Unies, et l'Agenda 2063 de l'Union africaine, avait pour conséquence de positionner les pays africains de manière à négocier les accords économiques et commerciaux les plus avantageux à la lumière de leurs voies et projets de développement respectifs.

Les échanges entre les peuples devraient porter une attention particulière aux besoins des jeunes, a estimé cette responsable, ajoutant que l'initiative de construction de capacités convenue lors de ce sommet devrait se concentrer sur la mise en place de pôles d'innovation et de centres d'entrepreneurs créés pour promouvoir le développement des compétences.

"Le développement durable à long terme des relations Chine-Afrique nécessite d'offrir des opportunités socio-économiques aux jeunes gens des deux parties et cette initiative doit être poursuivie énergiquement", a-t-elle dit.

Mme Deka a également estimé que la Zambie devrait ajuster stratégiquement ses programmes afin de bénéficier de l'élargissement des engagements en faveur du développement dans la perspective des huit initiatives établies lors de ce sommet.

Appendix:

Tous droits réservés par le Ministère des Affaires Étrangères de la République populaire de Chine