中文  |  English

Commentaires

FCSA : "huit initiatives majeures" pour forger une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide (PAPIER GENERAL)

Source: XINHUA 2018-09-05

BEIJING, 4 septembre (Xinhua) -- La Chine entend travailler en étroite coopération avec le continent africain pour mettre prioritairement en oeuvre "huit initiatives majeures" les trois prochaines années, avec pour ambition de forger une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide en cette nouvelle ère.

La construction de cette communauté de destin plus étroite entre la Chine et l'Afrique constituera un exemple pour la construction d'une communauté de destin pour toute l'humanité, a souligné lundi le président chinois Xi Jinping à l'ouverture à Beijing du sommet 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA).

La Chine avait annoncé en 2015 le lancement de "dix programmes de coopération". En s'appuyant sur eux, de nouveaux projets d'infrastructures ont émergé à travers le continent. Au premier semestre 2018, le commerce bilatéral a augmenté de 16% en glissement annuel pour atteindre 98,8 milliards de dollars, a indiqué le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming,

Désormais, la Chine va mettre en place "huit initiatives majeures" avec les pays africains dans les trois années à venir et au delà, couvrant des domaines tels que la promotion de l'industrie, la connectivité des infrastructures, la facilitation du commerce et le développement écologique, a fait savoir le chef de l'Etat chinois.

Sur la promotion de l'industrie, un salon économique et commerciale sino-africaine devrait se tenir en Chine, tandis que les entreprises chinoises sont encouragées à accroître leurs investissements en Afrique. La Chine mettra aussi en place 50 programmes d'assistance agricole et enverra 500 experts en Afrique. Concernant la connectivité des infrastructures, elle travaillera avec l'Union africaine (UA) pour élaborer un plan de coopération dans ce domaine et soutiendra les entreprises chinoises dans le développement des infrastructures en Afrique.

Sur la facilitation du commerce, la Chine accroîtra ses importations venues d'Afrique et soutiendra les pays africains qui participeront à la Foire internationale des importations de Chine à Shanghai. Elle lancera aussi 50 projets d'aide au développement écologique et à la protection environnementale. Par ailleurs, concernant le développement des compétences, la Chine accordera à l'Afrique 50.000 bourses d'Etat, parrainera des opportunités de séminaires et d'ateliers pour 50.000 Africains et invitera 2.000 jeunes Africains à visiter la Chine pour des échanges.

Concernant la santé, elle améliorera 50 programmes d'aide médicale pour l'Afrique, dont la construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies et d'hôpitaux de l'Amitié sino-africaine. Sur les échanges entre peuples, la Chine créera un institut des études africaines et renforcera ses échanges avec l'Afrique sur les civilisations. Enfin, en matière de paix et de sécurité, elle établira un fonds de paix et de sécurité Chine-Afrique et continuera de fournir une assistance militaire gratuite à l'UA.

Pour favoriser la bonne mise en oeuvre de ces huit initiatives, la Chine se dit prête à fournir un soutien à l'Afrique sous diverses formes comme des aides gouvernementales, des investissements et des financements par des entreprises et institutions financières. Parallèlement, elle annulera les dettes non remboursées de certains pays africains liées aux prêts à taux zéro arrivant à échéance fin 2018.

"Ce cadre de coopération élargi présenté par le président Xi reflète pleinement notre vision commune de l'avenir de notre communauté", a salué le président rwandais Paul Kagame, président en exercice de l'UA. L'Afrique et la Chine vont intensifier leur collaboration dans différents secteurs d'activité, tels que les technologies de l'information et de la communication (TIC), les infrastructures et le commerce. "Nous ouvrirons également de nouvelles voies en matière de protection de l'environnement et intensifierons nos échanges entre peuples", a-t-il dit.

Le sommet de Beijing "reflète la nature unique et stratégique de notre partenariat", a noté le président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui co-préside le sommet du FCSA avec M. Xi. Le partenariat sino-africain "facilite la concrétisation des aspirations de développement de l'Afrique telles qu'elles figurent à l'Agenda 2063 via une collaboration pratique en vue d'une coopération gagnant-gagnant", a-t-il ajouté. "Je suis convaincu que le FCSA a porté le partenariat stratégique global à des niveaux supérieurs", a dit M. Ramaphosa, ajoutant qu'"il sert de plateforme efficace pour une coopération Sud-Sud portée sur l'amélioration tangible de la qualité de vie des Africains".

Pour sa part, le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, a appelé les deux parties à mieux synchroniser leur développement. Citant le discours inaugural de Xi Jinping, il a jugé que les huit initiatives et les aides annoncées par le président chinois étaient "des preuves concrètes du soutien de la Chine à l'Afrique". "L'UA accueille avec enthousiasme l'initiative 'la Ceinture et la Route'", a lancé l'ancien Premier ministre tchadien.

"La Chine et l'Afrique sont en mesure de coopérer de manière pacifique, équitable et durable, et de réaliser des progrès qui bénéficieront à l'humanité tout entière", a salué le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres au cours de la cérémonie d'ouverture du sommet du FCSA. Il a félicité la Chine et l'Afrique pour leur remarquable développement, mais aussi pour la réussite de leur partenariat, comme en atteste la participation de l'Afrique à "la Ceinture et la Route".

"Ce sommet est un excellent exemple du type de mondialisation mutuellement profitable qui est nécessaire pour construire le monde de demain. Les Nations Unies continueront de soutenir le partenariat sino-africain et la coopération Sud-Sud, afin que toutes les nations d'Afrique et d'ailleurs puissent bénéficier d'un développement durable et inclusif", a-t-il promis.

La jeunesse représente l'avenir des relations Chine-Afrique, a par ailleurs souligné Xi Jinping. Parmi les huit initiatives qu'il a annoncées, beaucoup ont été pensées dans l'intérêt des jeunes, pour les former et les soutenir, et pour créer plus d'emplois et de possibilités d'épanouissement personnel pour eux.

Appendix:

Tous droits réservés par le Ministère des Affaires Étrangères de la République populaire de Chine