中文  |  English

Commentaires

Les entreprises africaines souhaitent élargir leurs exportations vers la Chine

Source: XINHUA 2018-09-05

BEIJING, 4 septembre (Xinhua) -- Pour l'entrepreneur égyptien Mohamed Helal, la nouvelle initiative chinoise visant à renforcer les importations depuis l'Afrique signifie des opportunités potentielles sans précédent pour son entreprise spécialisée dans les technologies d'engrais écologiques.

La Chine pourrait devenir le plus grand marché de son entreprise, alors que le pays vise à élargir ses importations de produits africains autres que les ressources naturelles, a indiqué M. Helal, vice-président de Gizatec, en marge d'un forum d'entreprises organisé dans le cadre du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) de deux jours.

Lors du sommet, la Chine a annoncé qu'elle augmenterait ses importations de produits africains, en particulier de produits autres que les ressources naturelles.

"La Chine vise à améliorer son secteur agricole et à passer des engrais chimiques aux engrais organiques. C'est la raison pour laquelle Gizatec souhaite aider les agriculteurs chinois à produire des aliments plus sains de manière écologique", a expliqué M. Helal.

Gizatec a commencé l'année dernière à exporter des engrais vers la Chine, un marché au moins 300 fois plus grand que le marché intérieur de l'Egypte, selon M. Helal.

Il pense qu'une hausse des importations de produits agricoles avancés sera également bénéfique à la Chine.

"Bien que l'Afrique se trouve dans les premières phases de l'industrialisation, elle possède des avantages dans la production et les technologies agricoles", a-t-il affirmé.

Alors que la Chine souhaite élargir ses importations pour équilibrer son commerce extérieur, les entreprises africaines se précipitent pour obtenir une part de ce marché.

Lors du sommet, la Chine a également annoncé qu'elle soutiendrait la participation des pays africains à la Foire internationale des importations de Chine, qui se déroulera en novembre, et exempterait les pays africains les moins développés de frais de participation.

Salaheddine Mezouar, président de l'Association des employeurs du Maroc, a indiqué que la foire encouragerait les entreprises africaines à renforcer leur capacité manufacturière et leur permettrait de mieux comprendre les demandes des consommateurs chinois.

M. Mezouar a noté que de nombreux pays africains exportaient encore des matières premières plutôt que des biens transformés.

"La foire encouragera les entreprises africaines à exporter davantage de produits à valeur ajoutée vers le marché chinois", a-t-il affirmé.

M. Helal espère également que la foire de Shanghai introduira son entreprise auprès de davantage de consommateurs et distributeurs chinois.

"Grâce à l'ouverture de la Chine à davantage d'importations, la liquidité des marchés internationaux augmentera, et cela entraînera par conséquent la prospérité des marchés mondiaux", a ajouté M. Helal.

Appendix:

Tous droits réservés par le Ministère des Affaires Étrangères de la République populaire de Chine